Monsieur le Bourgmestre,

Nous constatons depuis le début des travaux pour le tram un véritable chaos aux entrées de Liège. Quais et accès à l’hypercentre sont particulièrement touchés.

Ces travaux prennent un espace à la voiture qui ne lui sera pas rendu puisqu’il sera occupé demain par le tram. C’est cela que découvrent les liégeois.

Or, votre majorité n’a pas anticipé cette situation malgré de nombreuses interpellations depuis plusieurs années. Dans les villes françaises qui ont installé le tram ces dernières années, cela s’est accompagné dès l’entame des travaux de solutions de mobilité alternatives.

Alors que le plan SOFICO 2019-2024 prévoit les montants des aménagements pour le BHNS, conformément au PUM, les TEC n’ont absolument rien anticipé. 2022 c’est demain et pourtant il n’existe aucun plan du nouveau réseau TEC finalisé ou en passe de l’être. Et le TEC n’a pas davantage prévu de mesures transitoires durant les travaux.

Nous avons besoin de solutions d’urgence afin d’inciter les habitants de l’agglomération à laisser leur voiture pour adopter d’autres modes de transport. Nous avons également besoin d’interdire le trafic de transit sur le territoire de la ville.

Nos questions sont les suivantes :

Serait-il possible :

  • De prendre contact avec l’AOT et l’OTW afin de réclamer “en urgence”, la mise en place de navettes au départ de plusieurs parkings en entrée de ville ?
  • De contacter la SNCB afin de demander un renforcement de l’offre sur les lignes secondaires ?
  • De mettre en place un mécanisme interdisant le transit des camions en ville et particulièrement sur les quais de la Dérivation et de la Meuse, sous peine de sanctions lourdes en cas d’infraction ?

Déjà merci pour vos réponses,

Pour Vert Ardent, Eléna Chane-Alune et Pierre Eyben

Interpellation pour le Conseil communal du 27 mai 2019

Facebooktwitter