Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevin.e.s,

La Ville de Liège s’est engagée à proposer une alimentation saine dans les crèches et écoles de la Ville. Pourtant, les actes ne suivent pas (marchés publics en cours, absence de réponse en commission “Intercommunales”).

La motion du printemps 2018 stipule ceci :

« Le Conseil :

a) Demande au Collège d’inclure dans les contrats à venir des dispositions visant à supprimer la présence de perturbateurs endocriniens dans l’alimentation servie dans les services communaux fréquentés par des enfants ;

b) Demande au Collège de veiller à ce que tous les marchés publics à venir portant sur l’achat de denrées alimentaires intègrent désormais des clauses visant à limiter la distance parcourue par les aliments achetés ; »

D’ici l’implémentation de la légumerie, les marchés publics sont des leviers politiques considérables. Selon nos informations, il est possible d’adapter les cahiers des charges :

  • Découpler les marchés publics afin d’être plus accessibles à des producteurs locaux et bios, ou de renforcer l’information par lots aux potentiels soumissionnaires ;
  • Intégrer une clause pédagogique proposant que les enfants puissent visiter les installations ;
  • Intégrer une clause environnementale réduisant le nombre d’intermédiaires.

Ainsi à Grâce-Hollogne, le cahier des charges de 2017 inclut l’intégration des achats dans une démarche d’alimentation durable, de circuit court.

Notre question est la suivante :

Qu’attendez-vous ?

Nous vous remercions d’avance pour vos réponses,

Pour Vert Ardent, Caroline Saal et Véronique Willemart

Interpellation au Conseil Communal du 30 septembre 2019

 

Facebooktwitter