M. le Bourgmestre,

Il y a quelques années, le quartier St Léonard-Coronmeuse avait été confronté à la fermeture de plusieurs de ses agences bancaires, posant la question de l’accès à l’argent liquide pour ses quelques 12000 habitants.

Il semble que désormais, d’autres quartiers qui disposaient encore d’agences bancaires, selfs et autre distributeurs, soient confrontés à des problèmes semblables.

En effet, plusieurs exemples récents établissent la difficulté pour les habitants et usagers de se procurer de l’argent liquide :

  • En Outremeuse, il est impossible de retirer de l’argent liquide après 22h… ce qui n’est pas sans poser problème pour un quartier aussi animé ;
  • Sur la Place du Marché et son voisinage, seule bPost propose encore un (seul) distributeur, celui de BNP ayant été supprimé et l’agence Belfius de la rue des Mineurs étant (temporairement) fermée – les jours d’affluence et notamment les dimanches de Batte cela constitue un réel problème ;
  • Dans le Longdoz, autre quartier très commerçant, il n’est plus possible d’effectuer de retraits hors Médiacité que dans la seule agence Belfius.

Avant que la situation ne se dégrade encore davantage, ne serait-il pas utile de réunir les différentes institutions bancaires actives sur notre territoire afin de mettre en place collectivement un stratégie axée “service aux usagers” et éviter le chacun pour soi au détriment du plus grand nombre ?

La Ville n’a assurément pas le pouvoir de décision s’agissant d’institutions privées, mais en informant dûment ces dernières et en les sensibilisant toutes ensemble sur le sujet on renforcerait, je pense, les chances de maintenir un maillage adapté aux besoins de la population. Qui plus est un dialogue orienté “solutions” pourrait faire éclore de nouvelles idées ou initiatives, comme des distributeurs autonomes, non rattachés à une agence.

Pierre Eyben et Quentin le Bussy pour Vert Ardent

Question écrite pour le conseil communal du 24 juin 2019

 

Facebooktwitter