Monsieur le bourgmestre

Liège, Capitale Européenne de Noël ! Venez-y nombreux…et en voiture, les horodateurs sont gratuits du 14 décembre au 6 janvier. Le message est clair, les automobilistes sont les bienvenus. Le coût pour la Ville ? Des embouteillages encore plus irritants, un taux de CO2 important, une saturation des possibilités de stationnement, mais aussi un manque à gagner pour les finances de la ville et une utilisation abusive des places pour PMR.

D’après le Cahier de Modifications Budgétaires 2019, les horodateurs rapportent 2.5 millions €/an soit environ 9000 €/jour de fonctionnement (pas les dimanches, jours fériés, fin d’année). Donc pour les 17 jours “perdus”, plus de 150 000 € !

Cette mesure existe depuis de nombreuses années. Mais aucune étude ne montre qu’une augmentation de la fréquentation des commerces liégeois y soit liée.

Que faire avec ce magot ?

●  “Offrir” 25 000 citypass à 6 Euros ou 60 000 tickets de bus à 2.5 €.
●  Organiser plus largement un service de navettes gratuites depuis les parkings de délestages (et pas seulement le WE du 21/22 depuis Vottem). Pourquoi pas quelques « petits trains de Noël » raccordant le centre ville aux principaux parkings relais ?
●  Mettre à l’eau une navette fluviale festive.
●  (bien) organiser de nombreux parkings à vélo gratuits.

L’imagination peut stimuler la magie de la fête et augmenter l’attractivité du centre commercial de Liège.

Nos questions sont les suivantes :

●  Quelle est votre estimation financière du manque à gagner pour les finances de la ville ?
●  Est-il possible d’envisager d’autres alternatives aux horodateurs gratuits à proposer aux Liégeois et aux touristes pour apaiser la mobilité en période de fin d’année ?

D’avance merci pour vos réponses.

Véronique Dembour et Eléna Chane-Alune pour le groupe Vert Ardent

Interpellation pour le Conseil Communal de Liège du 16 décembre 2019

 

Facebooktwitter