M. le Bourgmestre,

L’adage populaire bien connu dit : “Dans chaque crise, il y a une opportunité”. Concernant la mobilité à Liège, la crise est une certitude, les opportunités sont là et il ne tient qu’à nous, qu’à vous, de les saisir.

Depuis près de dix ans, nous vous demandons de vous préparer aux changements induits par le tram et nos suggestions de proactivité ont été jusqu’ici balayées du revers de la main, alors que précisément “gouverner c’est prévoir” !

Pour que Liège, ses habitants, ses travailleurs et ses usagers arrêtent de subir, voici plusieurs propositions – peu ou pas du tout coûteuses – que nous vous invitons à saisir de toute urgence :

  • Prêt de vélos-tests pour encourager le changement modal (avec possibilité d’acquisition si test concluant) ;
  • Formules d’abonnements-test à prix collectif négociés avec SNCB et OTW ;
  • Dialogue et coaching des (pour commencer) 10 plus gros employeurs de la Ville sur les alternatives de mobilité de leurs équipes ;
  • Commande groupée via un prestataire de vélos adaptés à Liège (déclivité, état des voiries) pour négocier un prix hyper-compétitif et permettre à tous de s’équiper ;
  • Balisage hyper-qualitatif des travaux pour permettre voire favoriser le déplacement piéton pendant toute la durée du chantier et après ;
  • Plan de circulation provisoire sur le modèle gantois (inter-quartiers) et/ou barcelonais (superilla).

Notre question est la suivante : quelles mesures d’urgence allez-vous mettre en oeuvre ?

Merci d’avance pour vos réponses.

Caroline Saal, Sarah Schlitz et Quentin le Bussy pour le groupe Vert Ardent

Interpellation pour le conseil communal du 27 mai 2019

Facebooktwitter