M. le Bourgmestre,

Comme demandé en point “divers” de votre Commission du 16 octobre, je m’interroge sur le nombre et le placement des signaux routiers B22 et B23.

Ces signaux “cyclistes passent au rouge” se déclinent comme suit :

  • Le panneau B22 autorise les cyclistes à franchir le signal lumineux afin de tourner à droite lorsque celui-ci est soit rouges soit orange à condition qu’ils cèdent le passage aux autres usagers de la route circulant sur la voie publique ou la chaussée.
  • Le panneau B23 autorise les cyclistes à franchir le signal lumineux afin de continuer tout droit lorsque celui-ci est soit rouge soit orange à condition qu’ils cèdent le passage à tout autre conducteur circulant sur la voie publique ou la chaussée à partir du feu rouge ou orange.

Nous nous étonnons qu’à de nombreux endroits propices ces panneaux ne soient pas (encore) installés. Je citerais en exemple un B22 potentiel au bout du Pont Maghin vers le Quai Sainte Barbe et pour B23 le bout de la Rue Joffre vers le Boulevard d’Avroy, parmi tant d’autres.

Dans une Ville qui souffre comme jamais d’embouteillages monstres, tout ce qui peut contribuer à fluidifier le trafic me semble bon à prendre et de bon aloi…

Comme demandé en séance:

  • Une “stratégie B22-B23” est-elle envisagée/envisageable pour la Police de Liège, en concertation avec  les services de la Mobilité et les associations représentatives des cyclistes quotidiens ou encore la à commission consultative vélo qui ne s’est plus réunie depuis bien longtemps…
  • Un relevé des panneaux B22 et B23 déjà déployés à Liège, idéalement sur une carte et via un listing, pour se rendre compte de la situation actuelle…

Quentin le Bussy, Elena Chane-Alune et Véronique Dembour pour Vert Ardent

Interpellation du Conseil Communal de Liège du 25 novembre 2019

Facebooktwitter