Monsieur le bourgmestre,

En date du 9 janvier dernier, ma collègue Véronique Dembour et moi-même vous adressions une question écrite concernant la situation du parking à l’U3A. Celle-ci comprenait deux volets :

  • Premièrement, celui du parking payant dans l’enceinte du marché couvert. Sur ce volet vous nous apportez une réponse pour le moins étonnante (“rien n’a changé” alors que tel est manifestement le cas) sur laquelle nous reviendrons plus tard.
  • Le second volet concernait les terre-pleins situés le long de l’avenue de Jupille, qui pourraient constituer une alternative de parking, mais sont systématiquement envahis par un grand nombre de camions semi-remorques. Sur ce point, vous ne nous répondez pas.

Je me permet donc de revenir à la charge en cette séance publique du Conseil communal.

Alors que la rue du Gay-village a subi, notamment du fait d’un charroi de camion important, des dommages à son système d’égouttage et sera prochainement semble-t-il privatisée au profit de la brasserie Inbev. Alors qu’une des deux voies de l’avenue de Jupille est d’ores et déjà condamnée pour le même type de problème. Il est urgent d’agir.

Notre but n’est pas de brider l’activité économique (même si à proximité du fleuve et d’une voie de chemin de fer on aimerait plus de bateaux et de trains et moins de camions) mais de nous assurer qu’elle se fait dans le respect de la loi. C’est la responsabilité des opérateurs privés (et la plupart le font) de prévoir des parkings privés en suffisance pour stocker leurs camions. Ici, ils défoncent la voirie et monopolisent l’espace public, notamment le parking.

Dès lors, pourriez-vous Monsieur le bourgmestre mobiliser notre police afin qu’une campagne de prévention puis rapidement si nécessaire de sanction soit lancée afin que cesse ce parking sauvage, sur le terre-plein central mais également par moment sur la partie de la voirie désormais fermée à la circulation.

En vous remerciant par avance pour votre réponse,

Pierre Eyben pour Vert Ardent

Question écrite au Conseil Communal de Liège du 12 mars 2020

 

Facebooktwitter