Monsieur le Bourgmestre,

Il est bon parfois de replacer notre action locale dans un cadre plus global.

Selon une étude récente, notre planète compte 3 billions d’arbres, soit environ 400 par habitant. Au rythme de déforestation actuel, ce chiffre sera de moins de 300 d’ici 30 ans avec des conséquences écologiques colossales, notamment climatiques. Pour compenser le nombre d’arbres perdus ces 10 dernières années, il faudrait planter 14 milliards d’arbres pendant 10 ans, soit 2 arbustes par personnes chaque année.

Nous sommes en milieu urbain, notre ville ne peut pas tout, mais elle doit assumer sa juste part. Le Plan Communal de Développement de la Nature de la Ville de Liège reconnaît que la biodiversité est actuellement en recul sur le territoire communal. Il en va de même de la biomasse. Nous devons agir.

Il y a un an, votre majorité présentait sa DPC. Dans celle-ci figurait notamment l’engagement suivant : “Le nombre d’arbres plantés chaque année sera doublé pour être porté à 4000 au cours de cette législature.” C’est un engagement important, même si à nos yeux insuffisant et un peu flou, puisque ne donnant pas de chiffre net prenant en compte aussi les arbres abattus, et on sait qu’ils sont nombreux.

À ce jour, nous n’avons pas encore pu lire comment cette proposition serait traduite dans les faits. Fidèle à notre démarche constructive, nous aimerions vous faire une proposition à la fois concrète, ambitieuse et symbolique.

Nous proposons que la ville s’engage chaque année, à planter un arbre pour chaque naissance d’enfant domicilié sur son territoire, soit un peu plus de 2000. Pour ne pas défavoriser les personnes ne disposant pas d’un jardin privé (pour lesquelles des campagnes de distribution d’arbres existent déjà), nous proposons que ces arbres servent à reboiser des parcelles publiques communales, la ville disposant de bois, de pâtures, de prés, de terres maraîchères ou encore de vergers.

  • Accepteriez-vous de soutenir cette proposition déjà mise en pratique dans d’autres communes belges ?
  • Accepteriez-vous que soit mis en place un groupe de travail ouvert au secteur associatif pour en discuter les modalités pratiques ?

Merci d’avance pour vos réponses,

Pierre Eyben et Laura Goffart pour Vert Ardent

Interpellation au Conseil Communal de Liège du 3 février 2020

 

Facebooktwitter