À l’attention d’ « Occupons le terrain  » :

La consultation de la population (notamment lors de grands projets pour Liège) est l’essence même de Vert Ardent puisque notre Mouvement a fait le pari de l’intelligence collective. Dans cette méthode de participation citoyenne en constante évolution, chacun·e, indépendamment de ses qualifications, opinions, statut social, etc. est susceptible d’apporter sa contribution à l’élaboration de solutions suscitant le consentement le plus large.

La création d’un échevinat de la participation, le droit d’interpellation et d’initiative citoyenne, le développement d’assemblées et de conseils de quartier, la création d’une Maison de la Citoyenneté, la mise en place d’un budget participatif,… sont autant de projets que nous souhaitons réaliser.

En matière de logement, nous mettrons, entre autre, en place un Conseil métropolitain ainsi qu’un Bouwmester et créerons une Agence de développement territorial ainsi qu’un Observatoire de l’habitat.

Protéger et rénover quand cela est possible notre patrimoine architectural est important. Néanmoins, nous sommes également favorables à des nouvelles constructions sur le territoire de la ville mais nous estimons qu’il faut donner la priorité aux lieux accessibles en transports en commun(TC), à la mobilité douce et à la réaffectation des friches (nombreuses).

En matière d’espace vert, nous établirons un moratoire sur toute construction sur le site « Ry-Ponet » dans son ensemble, le temps que soit établi un plan stratégique concernant son affectation. Ce plan sera élaboré avec la participation active des habitant·e·s. Le même type de méthodologie doit être appliqué pour tout projet d’une certaine envergure. Il nous semble crucial de développer les utilisations « vertes » du site. Nous proposons notamment de créer une ferme pédagogique à la ferme Saint-Anne. À cet effet nous proposons la création d’une structure intercommunale (sous forme coopérative) qui puisse racheter et réaffecter ce bâtiment (en vente depuis des années) situé au centre du site (sur le territoire de Beyne).

En ce qui concerne « La Chartreuse », Quentin Le Bussy est déjà intervenu en faveur du site en déposant un moratoire (actuellement suspendu vu la demande de classement du fort en cours) Notre position est de :

  1. Préserver le site et certainement son cœur, c’est pourquoi les projets d’urbanisation tels que pour suivis sont inacceptables (ils couperaient le site en deux).
  2. Proposer une utilisation douce du parc : balade, jogging/running, vélo (yc VTT par ex avec la déclivité côté Oblat), parc d’aventures ouvert et libre (type cabanes etc…) + activité type accro-branches, verger/potager/apiculture pédagogiques + observatoire biodiversité.
  3. Mettre l’accent sur l’aspect «  Pédagogie/tourisme/Patrimoine” autour du Fort et dans celui-ci.

Avant tout, la mobilité dans et autour du site doit être repensée et rediscutée en concertation avec la population et les acteurs concernés.

En matière de mobilité justement,  la plupart de vos demandes se retrouvent dans notre programme. Faire de Liège une « Ville 30 », piétons et cyclistes admis avec des transports en communs rénovés et interconnectés font partie de nos priorités.

Enfin, Vert ardent a bien entendu dans l’optique de promouvoir la production et la consommation locale (création de potagers collectifs, renforcement des circuits courts, alimentation bio dans les écoles communales,…)

Il n’est pas possible de tout développer ici. Nous pouvons d’ores et déjà vous renvoyer à certains chapitres de notre programme qui rencontrent vos préoccupations (www.vertardent.be/programme)

Le Mouvement éco-citoyen Vert Ardent et moi-même restons également à votre disposition si vous souhaitez, à nouveau, échanger autour des thèmes qui vous préoccupent.

Pierre Eyben, Georges Nelissen et Martine Grooten

Facebooktwitter