Suite à notre premier courrier, suggérant au bourgmestre d’étudier la faisabilité d’utiliser les halls omnisport comme lieux d’accueil des sans-abris, Willy Demeyer nous a annoncé les différentes mesures prises au Parc Astrid : distribution de tentes, distribution alimentaires, etc. Il a également précisé que ces mesures évolueront en fonction des besoins liés à l’épidémie.

Au vu des conditions météorologiques déplorables annoncées la semaine prochaine, et de l’état de santé fragile des personnes sdf, Vert Ardent a réitéré sa demande d’un abri intérieur. Les moyens libérés par le Gouvernement wallon doivent être utilisés pour aider les sdf et soutenir les travailleurs sociaux.

Le courrier complet :

Liège, le 20 mars 2020

Monsieur le Bourgmestre,
Nous vous remercions pour votre réponse.

Nos questions sur les crèches ont également trouvé réponse dans la circulaire de la Ministre de la petite enfance, Madame Linard. Concernant l’accueil des personnes SDF, nous vous remercions pour vos réponses.

Nous souhaitons saluer le travail des travailleurs sociaux de première ligne, et leur réitérer tout notre soutien.

Comme vous le mentionnez, la situation évolue et les mesures prises s’adaptent en parallèle. Nous pensons qu’un abri en intérieur reste indispensable en complément à la distribution de matériel de camping (tentes, matelas, …). Nous attirons votre attention sur les conditions météorologiques prévues pour la semaine prochaine. Des gelées nocturnes sont annoncées tous les soirs.

Vu l’état de santé des personnes sans abri, une solution conforme aux garanties sanitaires imposées par la gestion du CoVid-19 est nécessaire. Nous vous invitons à anticiper cette situation et les risques qu’elle contient.

La Ville a deux outils à sa disposition :

  • Les financements exceptionnels annoncés par le Gouvernement wallon, à hauteur de 1M d’euros, pour engager du personnel et renforcer les équipes, acheter du matériel, etc ;
  • La réquisition de matériel et de lieu, permise par le plan d’urgence national.

Ainsi, outre le transfert des lits dans un hall omnisport (en prenant bien soin de garantir des distances nécessaires), Namur a réquisitionné un hôtel afin de placer en chambre seule les personnes sans abri qui montreraient des symptômes. Il va de soi que ces moyens doivent également servir à donner accès aux matériels de protection nécessaires pour les travailleurs, tels que des masques.

Enfin, nous soutenons la proposition de l’ASBL “Infirmiers de rue” de mettre en place un plan de dépistage du Covid19 pour les personnes sans-abris (voir la Meuse de ce vendredi 20 mars). Si une telle mesure était prise, la gestion de cette crise au niveau des personnes sans-abris serait facilitée.

Nous restons à votre disposition.

Merci de l’attention que vous porterez à ce courrier,

Caroline Saal pour le groupe Vert Ardent

Facebooktwitter